Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Peer Gynt, ibsen / Bobée 2018 à Sceaux - Hauts-de-Seine / Foxoo
Vos évènements annoncés sur Foxoo relayés sur Twitter Guide   Twitter
Vie locale     Actualité nationale     Mes évènements
FranceHauts-de-Seine

Peer Gynt, ibsen / Bobée 2018 à Sceaux / Hauts-de-Seine

Evènement passé.

Du 25 janvier au 4 février 2018 à Sceaux.

Monter Peer Gynt à présent, c’est parler d’aujourd’hui, c’est interroger notre monde bouleversé.

C’est se lever contre une réalité brutale, sombre, silencieuse et convenue.

Tout le théâtre d’Ibsen est une école de questionnement et d’exigence.

Peer Gynt n’est ni un héros ni un anti héros. Il s’invente des vies fantasmées, des identités multiples, des fables. Il rêve de hauteurs, de reconnaissance, de grandeur, de pouvoir.

Il ne lutte pas pour de grandes idées mais contre toute contrainte, et dans la quête éperdue de ses rêves et de leur ivresse.

La pièce d’Ibsen s’étend sur une cinquantaine d’années, entre adolescence et vieillesse. Cinquante ans à courir les quatre coins du monde, pour répondre à cette question fondamentale de la quête de soi.

Hâbleur, vaurien, menteur, égoïste, sans foi ni loi, Peer Gynt fuit son village, sa mère, sa vie de paysan, ses responsabilités, son amour, ses femmes, décidé à essayer toutes les solutions pour trouver ce « soi » qu’il veut être, décidé à ne réaliser que de « grandes choses ».

Peer Gynt n’est pas un personnage de théâtre, il est le théâtre à lui tout seul, celui qui pose la question essentielle : qu’est-ce que « être au monde » ? Son inadaptation à ce monde qui l’entoure, son incapacité à agir sur lui, le poussent à chercher ailleurs à étendre sa quête.

Il part pour l’Orient des mirages et l’Afrique des déserts, tour à tour éminent sujet du roi des Trolls, marchand d’esclaves, empereur des fous, prophète, naufragé...

Au centre du récit, ce personnage aimante : il est de ces personnages qui concentrent l’attention, qui attirent autant qu’ils agacent ou déçoivent. Les autres personnages de la pièce, hormis Aase et Solveig, sont comme des satellites, attirés par ce qui les brûle, fascinés. Il n’est pas seulement celui qui ment, qui trahit, qui fuit ; il est aussi celui qui cherche et qui ne se satisfait pas de la réalité telle qu’on la lui propose.

La scénographie sera constituée d’une structure modulable d’échafaudages qui sera manipulée à vue par les acteurs, à la fois montagnes, forêts, navire et équipage, hauteurs aspirées et métaphore de la structure humaine, déconstruite et manipulable. Tous les personnages, tous les acteurs seront continuellement présents sur le plateau, comme les régisseurs de cette épopée, comme les manipulateurs de ces figures qui rencontrent et accompagnent le voyage de Peer Gynt.

Cette pièce me semble un magnifique espace de recherche, de créativité des auteurs transdisciplinaires du spectacle. J’aime à poursuivre ainsi ma démarche et mon engagement pour un théâtre contemporain, transdisciplinaire, interculturel et populaire avec les grands textes du répertoire : rassembler un collectif d’acteurs représentatif de la population française, dans sa diversité, dans la beauté de ses corps et de ses accents qui au service de ces textes en ouvrent d’autres sens et les font resurgir.

Je continue avec ce texte immense le travail initié avec Hamlet, Ovide, Lucrèce Borgia... interroger avec les acteurs de notre époque les grandes figures mythiques de notre patrimoine.

David Bobée

, metteur en scène,es:Subir a Peer Gynt ahora, esto hay que hablar de hoy, esto hay que interrogar nuestro mundo trastornado.
Esto hay que levantarse contra una realidad brutal, sombría, silenciosa y convencional.
Todo el teatro de Ibsen es una escuela de questionnement y de exigencia.
Peer Gynt no es ni un héroe ni un anti héroe. El se inventa vidas fantaseadas, identidades múltiples, fábulas. El sueña alturas, reconocimiento, tamaño(grandeza), de poder.
El no lucha por grandes ideas sino se opone toda limitación, y en la búsqueda perdida de sus sueños y de su embriaguez.
La pieza(cuarto) de Ibsen se extiende sobre una cincuentena de años, entre adolescencia y vejez. Cincuenta años a correr las cuatro esquinas(rincones) del mundo, para responder a esta cuestión fundamental de la búsqueda de sí.
Fanfarrón, golfo, mentiroso, egoísta, sin fe ni ley, Peer Gynt huye su pueblo, a su madre, su vida de campesino, sus responsabilidades, su amor, a sus mujeres, decidido a probar todas las soluciones para encontrar esto sí quien quiere ser, decidido a realizar sólo grandes cosas .
Peer Gynt no es un personaje de teatro, es teatro, aquello que pone la cuestión esencial: ¿qué «estar en el mundo»? Su inadaptación en este mundo que la rodea, su incapacidad que actúa sobre él, lo incita a procurar en otra parte extender su búsqueda.
El se va a Oriente de los espejismos y la África de los desiertos, el tema por turno eminente del rey de los Gnomos, vendedor de esclavos, emperador de los locos, profeta, náufrago...
En el centro del cuento, este personaje imanta: son estos personajes que concentran la atención, que atraen tanto que irritan o decepcionan. Otros personajes de la pieza(cuarto), excepto Aase y Solveig, están como satélites, atraídos por lo que les quema, fascinados. No es solamente el que miente, que traiciona, el que huye; él es también aquello que(el que) busca y el que no se satisface con la realidad tal que se la proponemos.
La escenografía estará constituida de una estructura modulable de andamiajes que será manipulada a vista por los actores, a la vez montañas, bosques, buque y la tripulación, alturas aspiradas y metáfora de la estructura humana, déconstruite y manipulable. Todos los personajes, todos los actores estarán presentes continuamente sobre la bandeja, como los regidores de esta epopeya, como los manipuladores de estas figuras que encuentran y acompañan el viaje de Peer Gynt.
Esta pieza(cuarto) me parece un espacio magnífico de búsqueda(investigación), de creatividad de los autores transdisciplinaires del espectáculo. Gusto perseguir así mi paso y mi compromiso para un teatro contemporáneo, transdisciplinaire, intercultural y popular con los grandes textos del repertorio: reunir a un colectivo representativo de actores de la población francesa, en su diversidad, en la belleza de sus cuerpos y sus acentos que en el servicio de estos textos abren otros sen y los hacen resurgir.
STOP_TRANSLATION Je continue avec ce texte immense le travail initié avec Hamlet, Ovide, Lucrèce Borgia... interroger avec les acteurs de notre époque les grandes figures mythiques de notre patrimoine.
David Bobée
, metteur en scène
Enregistrement : http://www.lesgemeaux.com/, 0146613667

Les Gémeaux - Scène nationale de Sceaux

49 avenue Georges Clemenceau, 92330, Sceaux




Partager :
Facebook



La philo en atelier, atelier pour échanger, découvrir et argumenter, à partir de 16 ans, un mercredi. Le mercredi 17 octobre 2018 à Issy-les-Moulineaux. 19H30


Le Labo des parents, réunion d'information animée par Frédéric Jésu sur le projet de constituer un L. Le jeudi 18 octobre 2018 à Issy-les-Moulineaux. 19H30


BONGEZIWE MABANDLA, afro Folk - Afrique du Sud. Le jeudi 18 octobre 2018 à Châtenay-Malabry. 20H00


JE N'AIME PAS LE CLASSIQUE, MAIS, Theatre/Humour. Du 17 au 18 octobre 2018 à BOULOGNE BILLANCOURT.


BERNARD LAVILLIERS, Musique/Concert. Le jeudi 18 octobre 2018 à COURBEVOIE.


JE N'AIME PAS LE CLASSIQUE, MAIS, Theatre/Humour. Du 17 au 18 octobre 2018 à BOULOGNE BILLANCOURT.


YOANN KEMPST TRIO, Musique/Concert. Le jeudi 18 octobre 2018 à BOULOGNE BILLANCOURT.


RUMEURS URBAINES : Ladji Diallo. Le vendredi 19 octobre 2018 à Gennevilliers. 19H00


SHIRLEY DAVIS & THE SILVERBACKS, Musique/Concert. Le vendredi 19 octobre 2018 à BOULOGNE BILLANCOURT.


Danse parents-bébé, un atelier ludique ouvert aux parents, père et mère, accompagnés de leur enfant. Le samedi 20 octobre 2018 à Issy-les-Moulineaux.