Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Opéra/Ballet : Borges de Luis Bacalov 2017 à Clamart - Hauts-de-Seine / Foxoo
foxoo    twicards   guide_twitter   tendances   revue_de_presse   top_vidéos    rdv_médias
FranceHauts-de-Seine  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Source : #30086 > Afficher son tableau Foxoo

Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 22/10/17 | Vues : 38


Opéra/Ballet : Borges de Luis Bacalov 2017 à Clamart / Hauts-de-Seine

Le dimanche 12 novembre 2017 à Clamart.

Orchestre de Lutetia, Cuarteto Lunares
Direction : Alejandro Sandler
Mise en scène : Valeria Urigu
Chorégraphie : Eugenia Carnevali
Acteur/récitant : Carlos Branca

Après six ans de travail symphonique, l’Orchestre de Lutetia se lance dans son premier projet d’opéra: BORGES, un opéra-ballet de Luis Bacalov. Il s’agit d’un spectacle musical hybride où se rencontrent la musique contemporaine, le poème borgien et le tango revisité à partir de la danse contemporaine.

L’Argentine au coeur du projet
L’orchestre de Lutetia, étroitement lié à la culture argentine par l’origine de son chef d’orchestre Alejandro Sandler, sera formé à cette occasion de vingt musiciens, trois chanteurs solistes, huit danseurs, un comédien et il sera accompagné du quatuor de tango : «Le Cuarteto Lunares ». Afin de réaliser cet Opéra/ballet, l’orchestre a fait appel à une équipe d’artistes argentins demeurant en Europe : la metteuse en scène Valeria Urigu, la chorégraphe Eugenia Carnevali et le comédien Carlos Branca. Et le projet a été monté en résidence aux conservatoires de Chatillon, Bagneux, Clamart et le centre Vercingétorix à Paris – Casdal 14.

La rencontre de Borges et Bacalov
Bacalov, compositeur contemporain Argentin s’inspire du personnage de Borges, emblème de la littérature argentine du XXème siècle. L’opéra Borges puise son sujet à partir des contes Emma Zunz et El Hombre de la Esquina Rosada, dans lesquels l’écrivain fait jouer entre elles des figures issues de milieux populaires. Par son écriture savante, Borges parvient à les rendre porte-parole de messages universels, une réflexion des problématiques profondes de leur société déchirée. De même, en tant que compositeur, à côté de sa production de musique de film (Django, Le facteur, Kill Bill), Bacalov a su développer un langage musical capable d’associer le répertoire savant avec l’inspiration folklorique du Tango.
Tarif : 10€ - Entrée gratuite aux élèves du conservatoire

Dimanche 12 novembre 2017, 17h à Clamart
Auditorium Henri Dutilleux – 1 place Hunnebelle – 92140 Clamart
Sera joué également le 10 novembre à 20h30 (Chatillon - Auditorium Olivier Messiaen - 5 rue Paul Bert - Réservation : 01 42 53 14 18 de 13/20h) et le 11 novembre à 20h (Bagneux, Auditorium du Conservatoire – 4 rue Etienne Dolet - Réservation : 01 71 10 71 90 de 14/19h).

Crédit photo : PE. Barrallon

Artistes

LUIS BACALOV (Compositeur)

Né en Argentine en 1933, le compositeur et chef d'orchestre italo-argentin Luis Enríquez Bacalov s'est imposé comme l'un des musiciens les plus prolifiques de sa catégorie et, tout particulièrement, dans le domaine de la musique de westerns italiens, dits spaghetti, comme celle de Django en 1966. Le grand Fellini l’a également fait travailler en 1980 pour la musique du film La Cité des Femmes.
Parmi ses compositions, les trois oeuvres qui ont permis d’accroitre sa notoriété sont : le thème principal de Lo chiamavano King (1971) dans le jeu vidéo Red Dead Revolver, la Parte prima de Il grande duello (1972), reprise dans Kill Bill de Quentin Tarantino, et le thème de Django dans le film Django Unchained.
Il a été récompensé aux Oscars en 1996 pour la musique du Facteur.

ALEJANDRO SANDLER (Chef d’orchestre)

Né à Rosario, Argentine. Alejandro Sandler a débuté ses études à Rosario et Buenos Aires avant de venir les poursuivre à Paris grâce à l'obtention de la bourse renommée du Mozarteum. Il a ensuite poursuivi sa formation au Staatsoper de Berlin ainsi qu'au CNSM de Lyon. Il a suivi des stages et master-class auprès de Sylvain Cambreling, Charles Dutoit, Kurt Masür, Daniel Barenboïm, Claudio Abbado et Yutaka Sado. En mars 2013, il est choisi après concours comme chef permanent et directeur artistique de l’Orchestre Symphonique du Loiret (OSL).Très impliqué dans les projets humanitaires, il voyage au Congo en 2007 pour former et diriger l’orchestre symphonique de Kinshasa. Il est aussi nommé ambassadeur musical de la fondation “Allegro Argentina” et il organise régulièrement des concerts pour aider les associations telles qu’AAVS, qui fournit en Syrie une aide médicale d'urgence, ou l’association de « lutte contre le cancer ». En février 2016, il est invité par le Maestro Arturo Marquez à diriger différents orchestres appartenant à « El Sistema » au Mexique.
Il dirige, en octobre 2017, le Banatul Philharmonic de Timisoara (Roumanie) et en 2018, l'Orchestre Symphonique National d’Argentine.

VALERIA URIGU (Metteuse en scène)

Née en Patagonie, Argentine. Elle commence sa formation scénique et musicale depuis son plus jeune âge et poursuit des études théâtrales à l'Université Nationale de Córdoba (Argentine), qu’elle conclut avec une mise en scène expérimentale sur l’oeuvre de Stravinsky. Passionnée d’opéra, elle obtient un Master à l’Université Sorbonne Nouvelle où elle se spécialise en opéra contemporain. Ce parcours lui déclenche un amour particulier pour la mise en scène et fait d’elle une artiste multidisciplinaire: elle se dédie à l’opéra, au théâtre, à la musique, à la performance et à la scénographie. Elle obtient, en 2004, le Prix "Fomento a Investigadores Jóvenes ». Elle a reçu le « prix de la meilleure actrice » par le secrétariat de la culture de Cordoba. Elle a été boursière du Ministère de la Culture d’Espagne. Elle a mis en scène de nombreuses oeuvres de compositeurs argentins.

EUGENIA CARNEVALI (Chorégraphe)

Elle commence comme danseuse classique et contemporaine au conservatoire de Patagonie, Argentine. Interprète au Ballet Rio Negro, elle obtient son diplôme de professeur et elle suit sa formation au Théâtre San Martin à Buenos Aires où elle y est interprète pour plusieurs pièces. En France depuis 2007, elle travaille au Centre Chorégraphique de Strasbourg et grâce à une approche pluridisciplinaire de la création, elle met en mouvement des espaces singuliers au sein de sa compagnie E.Echo et réalise des spectacles de rue avec les compagnies Quelque Part et Azimuts. En 2010, elle part en Indonésie où elle réalise un projet pédagogique avec l’école française à l’étranger et crée Transit In Situ, un solo danse et vidéo avec le soutien de l’Alliance Française. Elle retourne en 2015 et 2016 pour créer des pièces en Indonésie avec la compagnie Quelque Part et Pang Pung.
Pour l’Opéra/Ballet Borges, Eugénia Carnevali assure la chorégraphie avec une troupe de huit danseurs : Serge Louis-Fernand, Alexandre Isidore Schreiber, Diego Ocampo, Kadek Puspasari, Alice Bounmy et Sylvain Beauchamps.

CARLOS BRANCA (Acteur/récitant)

Né à Buenos Aires, Argentine. Directeur de théâtre, d’opéra, enseignant et comédien.
Il a été formé à l’opéra dans l’Ecole de Théâtre de Buenos Aires et au sein de l’Institut Superior d’Art du Teatro Colón. En 2006, il s’établit en Italie et travaille dans les principaux théâtres: Ámbra Jovinelli de Rome, Teatro Regio de Parma, Manzoni de Bolonia, Teatro Comunale de Ferrara, Verdi de Busseto, Academia Chigiana de Siena, Teatro Verdi de Pisa, Verdi de Milán, entre autres.
En Argentine, sa mise en scène de l’opéra Tlausical'an a eu en 2006 le prix de la critique du meilleur Opéra Argentine de l’année.

SARA PAONE (Mezzo-soprano)

Née en 1983 à Florence, en Italie, Sara Paone a étudié le chant lyrique à l’école supérieure « Scuola di musica di Fiesole » à Florence et son perfectionnement au CNR de Versailles. Elle obtient en 2009 son diplôme de fin d’études de cycle supérieur au CNR de Rueil-Malmaison. Ayant obtenu un diplôme DEM au CNR de Beauvais, elle continue actuellement sa formation avec Anna Ringart et Nicholas Isherwood.
Parallèlement à ses études musicales, après avoir obtenu un master de Philosophie avec une mention « Très bien » et les félicitations du jury, elle aborde des spécialités aussi diverses que le théatre, le cirque (trapèze) et la danse. Après sa formation, Sara a été engagée comme soliste dans le Stabat Mater de Pergolèse et dans le Requiem de Verdi sous la direction de Johanna Knauf, à Florence.
Elle a par la suite tenu le rôle de la Ciesca dans Gianni Schicchi, de Giacomo Puccini avec la compagnie Orphée Théâtre, sous la direction de Jean Michel Fournereau, en Bretagne, et le rôle de Charlotte dans Die Soldaten de Bernd Aloïs Zimmermann, avec la compagnie “Les Rugissants” dans le cadre du festival “Premiers Actes”, en Alsace. Elle se produit actuellement dans le rôle de Carmen dans l’opéra de Georges Bizet avec l’association Music’halles 91, en tournée en Ile-de-France.

SIMON DE GLINIASTY (baryton)

Après avoir intégré le centre de formation pour jeunes chanteurs dirigé par Laurence Equilbey au Conservatoire Régional de Paris, Simon de Gliniasty est rapidement engagé comme chanteur aussi bien en musique baroque que dans des opéras belcantistes ou contemporains ; avec l’orchestre de l’Opéra-Studio de Genève de Jean-Marie Curti, ou bien encore dans l’ensemble « Opéraction » d’Elisabeth Vidal et André Cognet.
Il donne en France de nombreux récitals de musique russe (Moussorgski, Rachmaninov, Tchaïkovski…), de musique allemande (Brahms, Wolf, Schönberg, Berg…), et enfin de musique contemporaine (Benjamin, Ladouce, Leclère…).
Il a tourné dans le film-opéra Surgir de Grégoire Letouvet, dans le rôle principal au côté de Vincent Le Texier, et a tenu les rôles de Wesener et de Mary dans Les Soldats, opéra de Bernd Alois Zimmermann au festival « Premiers Actes ».
En 2011, l’Académie Charles Cros distingue le disque Archipel des solitudes, auquel il participe comme chanteur dans le cycle éponyme pour baryton et piano.
Enfin, en 2012 et 2013, il a tenu les rôles d’Escamillo dans Carmen de Georges Bizet, et de Nilakantha dans Lakmé de Léo Delibes avec la troupe d’Opéra Bastide, à Bordeaux.

LEONARDO VALAZZA (Baryton)

Chanteur d’origine argentine, Leonardo Valazza débute ses études musicales à Buenos Aires où il obtient ses prix de chant et d’art lyrique à l’Instituto Superior de Arte del Teatro Colón.
Il travaille ensuite le chant avec Ricardo Catena et obtient une bourse qui lui permet de se perfectionner, en Andorre, auprès de la soprano Montserrat Caballé, pendant quatre ans. Les années suivantes, il travaille son répertoire avec Janine Reiss à Paris.
Leonardo possède une large tessiture et peut interpréter aussi bien Hugo Wolf, Eric Korngold, Astor Piazzolla, que Franz Schubert, en passant par Antonio Vivaldi et Wolfgang A. Mozart.
Il est Grand Prix du Concours de la mélodie argentine de Rosario et premier prix «Opéra Mozart» au Concours Mozarteum de Santa Fe - Filial Salzburgo.
Sur scène, il a interprété Guglielmo dans Cosi fan tutte, Papageno dans Die Zauberflöte de Wolfgang A. Mozart et Silvio dans Pagliacci de Ruggero Leoncavallo au Teatro Avenida de la Ciudad de Buenos Aires.
Il a également été Figaro dans Il barbiere di Siviglia de Gioacchino Rossini.
Leonardo Valazza se produit en France ainsi qu’à l’étranger: Argentine, Mexique, Chili, Brésil, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne, Belgique...

Formations

L’ORCHESTRE DE LUTETIA

Fondé par l’argentin Alejandro Sandler et composé d'une cinquantaine de musiciens, cet orchestre a réalisé une cinquantaine de concerts en cinq ans d’existence à la fois en France et à l’étranger (Espagne, Argentine, Mexique). La musicalité et la qualité de l’interprétation ainsi que le choix de répertoire, riche d’oeuvres phares mais aussi d’inédits, ont su conquérir le public.
L'Orchestre de Lutetia a joué dans le cadre de grands festivals : Cluny, Monastier sur Gazelle, Orcival, Ambert, Marais Chrétien, Château d'Asnières et Castilla de la Mancha (Espagne).
Parallèlement, l'orchestre de Lutetia est invité régulièrement à se produire dans le cadre de plateau télé (M6 et W9). Il a ainsi été appelé à jouer au Grand Rex à Paris pour le concert de lancement du CD « We love Disney 2 » de Disney. Il est également amené à enregistrer avec différents artistes (Universal Music, The Voice). Les musiciens de l’ensemble ont partagé la scène avec des solistes de renom tels que les artistes internationaux David Guerrier, Frank Braley, Nicolas André, Bernard Soustrot, Thierry Caens et Guy Touvron, ainsi que Michel Rousseau, Gilles Mercier (solistes de l'orchestre philharmonique de Radio France) et Philibert Perrin (Opéra de Paris).
L’ensemble se réunit fréquemment pour de grandes causes humanitaires : Allegro Argentina (association dont le but est de sauver les enfants de la rue en Argentine par l’apprentissage de la musique), Association AAVS (aide médicale d'urgence au profit de la Syrie) et la lutte contre le cancer à l’Hôtel de Ville de Paris. En février et mars derniers, l’orchestre s’est envolé pour le Mexique dans le cadre d’une tournée. Grâce à l’invitation du gouvernement de Guerrero, il a réalisé 14 concerts dans les villes d’Acapulco, de Cuernavaca, de Tepotzotlan et de Chil'ancingo. De plus, dans le cadre d’échanges pédagogiques suite à l’invitation du Maestro Arturo Marquez, l’orchestre de Lutetia a pu donner des masterclasses à différents orchestres de jeunes (« El Sistema »).
Depuis l'année 2014, l'Orchestre de Lutetia est en résidence artistique au centre Casdal (Paris 14ème).

CUARTETO LUNERAS

Le Cuarteto Lunares est un ensemble qui mêle formation classique et création contemporaine. C'est un mélange élaboré entre la musique de chambre et la musique populaire qui marque sa différence par une formation particulièrement innovante.
C’est un coup de coeur musical qui unit les quatre membres du quartet en 2010 alors respectivement en perfectionnement instrumental dans des classes supérieurs Françaises, Anglo-Saxonnes et Argentines. Ils ont une passion commune, ce rythme dansant du tango Argentin qui se découvre être un genre en pleine expansion en Europe.
Les quatre musiciens créent une formation de toute pièce - Violon, Violoncelle, Bandonéon, Contrebasse -qui souligne à merveille le mélange des timbres entre les cordes et le bandonéon, une formation encore jamais exploitée, un défi passionnant qui conduit Aurélie Gallois à orchestrer l’ensemble du répertoire, créant ainsi la sonorité unique du groupe.
Empreint de couleurs et d'harmonies classiques et latines, ce répertoire complète brillamment l'originalité du Cuarteto Lunares; on y retrouve les racines du genre avec de nettes références au tango traditionnel ou encore à Piazzolla mais aussi de nouvelles influences: classique, candombe, jazz…
C’est l’authenticité qui démarque les quatre musiciens du Cuarteto Lunares par la direction qu’ils prennent ensemble dans leur démarche musicale. Ils ont pour eux ce bagage technique indispensable et propre à l’exigence classique avec, en plus, une créativité débordante menée à bien par leur profond respect du style.
Dans le cadre d'une tournée à Buenos Aires en octobre 2015, Le quartet est allé à la rencontre des compositeurs qu'il interprète; un enrichissement essentiel que les quatre musiciens s'étaient donnés d'acquérir en plus de leur formation dans les classes françaises. C'est avec ce bagage culturel indispensable que le Cuarteto Lunares enregistre le Disque "A Horas Truncas" sous le label Silvox Studio.
Supporté et encouragé par de grands musiciens tels que Juanjo Mosalini et Victor Villena, le Cuarteto Lunares s'inscrit dans la continuité de l'explosion créative qui a lieu actuellement dans le monde de la jeunesse musicale et du Tango en Europe.

Débute à 17H00
1 Place Hunnebelle, 92 clamart




En savoir plus
Compléter / corriger
Poster vidéo / photo
Promotions

Opéra/Ballet : Borges de Luis Bacalov 2017 à Clamart  - 1 Place Hunnebelle, 92 clamart